02/03/2008

Bacchus (Le Caravage)

         Bacchus

                                              d'après le Caravage

     C’est un adolescent à figure fardée,
     Lèvres molles, regard vide et comme incertain,
     Les cheveux couronnés de grappes de raisin,
     Une coupe en ses mains sales et pommadées.


     Le torse demi-nu, le corps plein de langueur,
     Il est indolemment appuyé sur le coude.
     On ignore s’il nous regarde, ou s’il nous boude,
     Le jeune homme si beau, l’inquiétant buveur !


     Entre ses doigts joufflus brille un poison vermeil,
     Qui dévore le sang et gâte le sommeil…
     Nous inviterait-il à trinquer avec lui ?


     Ne dit-il pas "venez", d’une voix douce et basse,
     Ne tend-il pas vers nous sa main aux paumes lasses,
     Nous offrant et le vin, et le rêve, et l’oubli ?

                                                               Jean-Paul Labaisse 1999.

Bacchus

Huile sur toile, 95 x 85 cm
Musée des Offices, Florence

18:14 Écrit par Jean-Paul dans Tableaux d'une Exposition | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

C'est...spécial

Écrit par : jean | 03/10/2010

Les commentaires sont fermés.