14/06/2009

Cosi fan Tutte (Mozart)

                Cosi Fan Tutte

                                            d'après Mozart


     C'est une fête un peu triste, à la fin du jour,
     Avec des rires doux, des cris, dans le ramures,
     Et des soupirants las, dont les secrets murmures
     Sont comme les échos du plus tragique amour.


     La lune paraît, blanche, et d'étranges visages
     Sortent de l'ombre, avec des masques indistincts,
     Aux traits figés, aux fronts blêmes, aux yeux éteints,
     Et des pleurs cachés, sous le pâle maquillage.


     C'est un rêve qui se termine et qui se brise,
     Comme ces amours qui se font et se défont,
     Au fil de l'eau, flocons de neige que la bise


     Emporte à l'horizon, écume ensevelie...
     Ce sont des enfants qui pleurent, et qui s'en vont,
     Dans les ombres de la nuit : la fête est finie.     

 

                                                      Jean-Paul Labaisse 1991

 

cosi fan tutte 3

 

cosi fan tutte 2

15:35 Écrit par Jean-Paul dans Opéra et Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.