07/04/2016

Bruxelles

Bruxelles

 

à la mémoire des nombreuses victimes
des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016.
Pourquoi tant de haine et d'intolérance ?

 

Le soleil se levait doucement sur Bruxelles.
Des amoureux s’embrassaient place de Brouckère ;
Au Mont des Arts chantaient des pinsons et des merles ;
Un vieillard somnolait sur un banc, solitaire.



Le soleil brillait et Bruxelles était si belle !
L’hôtel de ville scintillait sous la lumière,
Et l’on apercevait l’archange Saint-Michel
Terrassant le dragon de son épée de fer.



Mais des nuages noirs ont brusquement paru,
Obscurcissant le ciel et voilant le soleil.
Les amoureux ont fui, les oiseaux se sont tus…



Sur la Grand-Place s’écoule un ruisseau vermeil.
Saint-Michel, là-haut, verse des larmes amères
Qui tombent doucement sur les statues de pierre.

 


24 mars 2016.

 

Une version musicale du poème se trouve sur le site
 escapade poétique et musicale (merci à Automnale  et Jean-Marie)

 

saint-michel.jpg

Saint-Michel terrassant le dragon,
au sommet de l'hôtel de ville de Bruxelles

 

Hôtel_de_ville_de_Bruxelles_-_Prudentia.jpg

  Prudentia, une des statues du portail de l'hôtel de ville

 

IMG_20160325_123743.jpg

 

plantu.jpg

L'émouvant hommage de Plantu dans le journal le monde



IMG_20160325_122018.jpg

Photo prise ce 25 mars à midi, place de la Bourse...  

 

IMG_20160325_122440.jpg

25 mars à midi
 

hommage bourse.jpg

 L'hommage rendu aux victimes, le 23 mars, place de la Bourse 

22:36 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire