16/03/2017

Sur la Plage

Sur la Plage

 

Je marchais sur la plage enveloppée de brume.
Malia disparaissait dans ce monde irréel.
Sur l’horizon, la mer se mélangeait au ciel.
Des vagues, à mes pieds, déposaient de l’écume.


Très loin, j’apercevais une forme bizarre :
Était-ce une bouée, un navire perdu,
Une île, un animal ? Sur ce monstre inconnu,
Le chien aboyait, puis filait dans le brouillard.


Des lumières s’allumaient, lampes ou étoiles,
Luisant sur la mer grise et dans le ciel opale,
Entre le jour et la nuit froide de décembre…


La lune diffusait sa pâle clarté d’ambre.
Et moi, j’allais tranquillement, le regard vague,
Bercé par la chanson douce et triste des vagues.

 
 décembre 2016.

 

 

008.JPG

 

071.JPG

 

21:08 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.