31/07/2017

Maïs et Makala

Maïs et Makala



à Philippe et à Michel

 


Je pars dans la savane, avec mes deux grands frères ;
Nous prenons nos vélos, nos sacs, nos casse-croûte,
Et nous voilà lancés sur les mauvaises routes,
Explorateurs d’un jour, cyclistes téméraires !


Autour de nous, des champs immenses de maïs,
Dont bruissent doucement les plants hauts et verts ;
Nous cueillons des épis bien mûrs, le grain offert…
Le soleil fait briller nos cheveux blonds et lisses.


Le soir, les bras brûlés, nous rentrons de la brousse ;
À coté de piments et de patates douces,
Nous grillons le maïs sur du charbon de bois.


Nous mangeons ce festin avec des kalangas,
Buvant de la Tembo… et nous sommes des rois,
Bienheureux, dans la nuit chaude du Katanga.



juillet 2017.

 


makala : charbon de bois (swahili)
kalangas : arachides
la bière Tembo (tembo = éléphant) est très répandue au Congo
Katanga : Province de la République Démocratique du Congo

 

 

maïs 2.jpg

 

 

maïs.jpg

 

 

piments.jpg

 

22:03 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2017

La Balançoire

 

La Balançoire



à Fabienne



Elle a de beaux cheveux brillants et ondulés,
Retombant dans son dos en longues mèches rousses,
Des yeux ni bruns, ni verts, d’or et d'ambre mêlés,
Un béret blanc et bleu, comme en portent les mousses !


Elle avance prudemment sur ses jambes courtes,
Puis trébuche soudain, le pied gauche accroché
Par un caillou sournois ! Elle poursuit sa route,
Sans pleurer, bosse au front et genou écorché.


Chaque dimanche, elle joue sur sa balançoire,
S’inventant tranquillement de belles histoires ;
Un rai de soleil luit sur ses cheveux de cuivre.


Elle va et vient, très haut, elle rit, comme ivre,
Monte toujours, devient papillon, hirondelle,
Et s’enfuit dans le ciel de l’été, d’un coup d’aile !


juillet 2017.

 

Fabienne 4.jpg

 

Balançoire.jpg

 

Fabienne.jpg

20:37 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/07/2017

Dans la Brousse

Dans la Brousse



Nous étions deux enfants, yeux bleus et mèches blondes.
Quand nos parents dormaient, nous allions dans la brousse,
Chassant les biloulous, piétinant l'herbe rousse,
Tels des explorateurs devant le Nouveau Monde !


Joyeux, nous observions d'innombrables termites,
Des lézards, des bourdons tourbillonnant, comme ivres.
Nous trouvions de fameux cailloux, luisants de cuivre,
Striés de vert et d'or... Émeraudes, pépites ?


J'avais six ans ; ma sœur s'appelait Marie-Anne.
Nous étions si heureux, au cœur de la savane !
Des mange-mil folâtraient dans le ciel immense.


Nous écoutions chanter des cigales lointaines,
Et nous avancions, le petit prince et sa reine,
Dans la brousse sans fin, jardin de notre enfance.

 

juin 2017.


biloulou : insecte (swahili)
mange-mil : petit passereau d'Afrique Subsaharienne, au nom évocateur

 

 

Jean-Paul et Marie-Anne.jpg

Moi et Marie-Anne, à Mutshatsha, vers 1966-67

 

 

jean paul2.jpg

Moi et Marie-Anne... Je n'ai que quelques mois !

 

22:03 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |