28/09/2017

Coucher de Soleil en Zélande



 



Coucher de Soleil en Zélande

 



Le soleil se couchait doucement sur la mer ;
On voyait des voiliers, de blanches goélettes,
Des chalutiers montrant leurs sombres silhouettes,
Des cargos aux flancs bruns, des porte-containers.
 
 
Effleurant les poteaux, les buissons, les flots verts,
Un vent léger soufflait une frêle ariette ;
Sur le sable mouillé se posaient des mouettes,
Marchant à petits pas sur l’estran découvert.
 
  
La plage était déserte, aucun homme, aucune âme... 
Les goélands criaient sur les noirs brise-lames,
Puis s'échappaient soudain dans le ciel amarante.


Les vagues chuchotaient leur chanson indécise,
Déposant sur la grève une caresse aimante,
Embruns, baisers d'écume emportés par la brise…

 


Jean-Paul Labaisse, Zoutelande
septembre 2015, juillet 2017.

 



267300_226999420656031_3640591_n.jpg



11937922_980291141993518_6659381212817031901_n.jpg

photos de Fabienne Corthals, à Zoutelande, septembre 2015.

 

IMG_20170720_220005.jpg

 

IMG_20170721_213544.jpg

photos prises à Dishoek, juillet 2017. 

 

20:20 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/09/2017

Tuma Mashua

Tuma Mashua

 

 

à mon père

 

 

C’est un monstre luisant, dont la soif ne s’étanche
Jamais, un buffle énorme, un dragon, un pur-sang
Sur le point de bondir, le souffle menaçant…
De ses naseaux en feu sort de la fumée blanche.


Les quais sont pleins de monde, en ce radieux dimanche.
Moi, j’ai escaladé cet étrange éléphant,
Dont je suis le cornac fragile et triomphant,
Le dos droit, le regard fier, les poings sur les hanches…


À mes côtés, papa fait signe au conducteur ;
Un sifflet retentit et la bête indomptable
S’ébroue, frissonne, tend ses muscles formidables !


De sa tête jaillit une épaisse vapeur,
Et le monstre s’ébranle en gémissant, s’élance,
M’emportant loin, très loin, dans le Congo immense.

 

juillet 2017.

 

Tuma Mashua : démarrez la machine (swahili)

 

818-2-cb717.jpg

 


antonetti-locomotive-vapeur.jpg

 

i23950710_p66-68_railway_kids.jpg

22:42 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |