02/11/2017

Dis-moi

Dis-moi

 

 

Dis-moi, dame aux cheveux gris,
Ton existence d’avant,
Ses bonheurs dont tu souris
- Ton visage est émouvant.


Sais-tu l’amour – le vrai – dis ?
Te souviens-tu des enfants
Dont tu fus le paradis ?
- Entends leurs cris triomphants !


Tu flânais, l’après-midi,
Sous le soleil du printemps,
Et dans le ciel attiédi
Filaient des oiseaux chantants.


Revois-tu les fleurs, les fruits,
Les beaux vergers opulents,
Les jardins bordés de buis,
Chère dame aux cheveux blancs ?


Le foin remplit les greniers,
Et les pommes les paniers ;
Les feuilles jonchent les cours.


De l’eau brille dans ton œil,
Larmes d’hiver et de deuil,
Ru discret suivant son cours…


Les saisons puis les années
Ont défilé, sans retour
- Combien de roses fanées,


Dis-moi ? C’est la fin du jour,
Les ombres  vont s’effacer…
- As-tu peur de nous laisser ?



Jean-Paul Labaisse
1981 - 2017.

 

 

Balthasar_Denner.jpg

Balthasar Denner (1685 - 1747)
Portrait d'une vieille femme.

 

 

SEYBOLD.jpg

Christian Seybold (1695-1768)
Portrait d'une vieille femme à l'écharpe verte.

 

21:52 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Sur la Plage

Sur la Plage

 

Je marchais sur la plage enveloppée de brume.
Malia disparaissait dans ce monde irréel.
Sur l’horizon, la mer se mélangeait au ciel.
Des vagues, à mes pieds, déposaient de l’écume.


Très loin, j’apercevais une forme bizarre :
Était-ce une bouée, un navire perdu,
Une île, un animal, monstre au cou distendu ?
Le chien aboyait, puis filait dans le brouillard.


La lune diffusait sa pâle clarté d’ambre ;
Des lumières naissaient, lampes, phares, étoiles,
Luisant sur la mer grise et dans le ciel opale,


Entre le jour blafard et la nuit de décembre. 
La brise sur les flots chuchotait son refrain,
Cantilène, ballade au murmure incertain...

 
Le Coq, 
décembre 2016.

 

 

008.JPG

 

071.JPG

 

21:51 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |