12/01/2018

Vieille Dame

Vieille Dame

 

C’est une vieille dame un peu seule et hautaine,
Se dressant fièrement dans le ciel de Paris.
A ses pieds de métal, un troupeau de ponts gris,
Une couvée de bateaux musant sur la Seine.


Depuis cent-vingt-neuf ans, elle garde la ville,
Qui s'élève et grandit sous son ombre géante.
Elle en a vu monter, des flèches insolentes,
Des palais, des hôtels, des arches inutiles !



Elle toise sa sœur, cette tour Montparnasse,
Qu’elle domine allègrement , qu’elle surpasse,
De cent mètres et plus – Ah, l’affreuse cadette !



Le soir, elle revêt sa robe de lumière,
Ses atours scintillants, sa splendide guêpière…
Et brille dans la nuit sa noble silhouette.



Paris, 1er janvier 2018.

 

DSC06815.JPG

DSC06652.JPG

135.JPG

23:51 Écrit par Jean-Paul dans Poèmes Intimes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire